Interview Sébastien Le Romancer – Les Vergers de Kermabo

Est-ce une cidrerie de famille ? Depuis combien de temps exercez-vous ce métier ?

C’est effectivement une cidrerie familiale. Maud Le Guerroue et moi-même sommes associés depuis 2 ans. L’exploitation d’origine appartenait au grand-père de Maud. Ce sont ses parents – Eugène et Anne – qui ont créé la cidrerie en 1985. Ils ont créé toute l’activité autour de la pomme, y compris la création des vergers. Planter des pommiers a été leur priorité car ils souhaitaient produire eux-même leur matière 1ère.
Maud et moi-même avons repris l’exploitation en 2017. Nous avons lancé cette année-là la 3ème campagne de plantation de pommiers.

Cela fait seulement 2 ans que nous exerçons ce métier : 1er emploi pour Maud et pour ma part, il s’agit d’une reconversion après avoir travaillé de nombreuses années dans les Travaux publics.

Maud, de par sa formation d’œnologue, s’occupe plus de la partie assemblages et moi je gère plus la partie arboricole. Mais nous sommes polyvalents. Chacun peut reprendre le travail de l’autre là où il l’a arrêté.

 

Combien de personnes travaillent dans votre cidrerie ?

Nous avons un employé à temps plein, très polyvalent lui aussi, qui gère les stocks, les livraisons et nous aide là où il faut être systématiquement deux, pour la cueillette des pommes par exemple.
La mère de Maud est à mi-temps à la boutique et son père reste très présent sur l’exploitation. Ils représentent des aides précieuses pour nous, nous continuons à apprendre d’eux et c’est loin d’être fini !

 

 

 

Quels produits proposez-vous ?

Nous n’avons que six produits car nous avons choisi de faire les choses simplement mais de bien les faire. Notre volonté n’est pas de développer une gamme énorme. Nous produisons :

  • le Cidre Fermier
  • le cidre Le Guillevic : fruité, excellent en apéritif ou en dessert. Nous avons d’ailleurs un verger dédié à celui-ci
  • le Pommeau de Bretagne AOC
  • l’Eau-de-vie de Cidre de Bretagne AOC (ou Fine Bretagne), distillée dans un alambic traditionnel, vieillie en fût de chêne
  • le Jus de pomme, savoureux, frais et énergétiquec
  • le vinaigre de cidre

Et où peut-on les retrouver/acheter ?

Notre boutique sur l’exploitation est notre principal point de vente. Nous sommes bien situés, à
1 km des plages avec de larges horaires d’ouverture. Cela permet d’écouler plus de 50% de la production. En grande partie sur la période estivale car beaucoup de touristes viennent acheter du Pommeau de Bretagne AOC ; ceux qui ont acheté une fois reviennent l’année suivante, et en prennent plus pour la famille, les voisins…
En dehors de la boutique, nous vendons en crêperies, un peu en supérettes et dans les Biocoop.

Quelles sont vos spécifités et caractéristiques dans votre méthode de production ?

Nous sommes producteurs fermiers donc nous savons cibler étroitement la cuvée sélectionnée pour le Pommeau de Bretagne AOC.
Les conditions de ramassage sont aussi très importantes. Nous avons une maîtrise de la production complète depuis la pomme.
Nous réalisons l’assemblage sous 48h. Et le vieillissement de nos produits peut aller jusqu’à 6 ans.
Nous produisons de faibles volumes mais ils sont bien maîtrisés.

Quels types de pommes privilégiez vous ?

La quantité de sucre pour faire un bon Pommeau de Bretagne AOC est importante (160g sucre / litre). On produit notre Pommeau de Bretagne AOC en début de saison, avant que la pluie ne vienne diluer les sucres de la pomme. Et il faut être sur des variétés de pommes aux saveurs amertumées : Marie Ménard – Kermerrien – Douce Moën entre autres.

Quelles sont les clefs de votre réussite ?

La bonne ambiance pour compenser la forte charge de travail avec une petite équipe. Et surtout la confiance mutuelle et le respect. Nous sommes également très attachés à faire des bons produits car c’est le bouche-à-oreille qui fait notre réussite.

Quel est le plat que vous accompagnez systématiquement avec votre Pommeau de Bretagne AOC ?

Je le bois facilement sur un bon foie gras et également sur certaines charcuteries : andouille,  jambon sec, jambon de parme.
Le Pommeau de Bretagne AOC se boit en apéritif ; il dégage une sensation de fraîcheur et sert également de base pour les cocktails.
C’est également une excellente base pour cuisiner des plats d’automne surtout et pour le déglaçage.

 Actualité précédente 
c73b4c3f0a
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer/emc2pdc-admin.php
819fdf21e5
925
1
Continuer la visite
Sortir
http://google.com
1

AVERTISSEMENT

En continuant votre navigation sur notre site Internet, vous confirmez avoir l’âge minimum légal requis dans votre pays de résidence pour consulter les contenus relatifs à la consommation et la promotion d’alcool.

L’abus d’alcool est dangereux à la santé. A consommer avec modération.

 

Continuer la visite Sortir